Légumes cultivés à St Mitre au Moyen Age

Ecrit vers l’an 800, le capitulaire de Charlemagne « De villis vel curtis imperialibus » (Des terres et cours impériales) constitue  notre principale source de connaissance. Les auteurs y recommandaient de consommer la rue, la tanaisie, la livèche, la sauge, la sarriette, la bétoine, ces légumes « anciens » dont beaucoup nous sont inconnus, quand ils n’ont pas purement et simplement disparu.

Légumes au Moyen Age

En fait, seuls les  plus fortunés pouvaient y avoir accès  en améliorant aussi leur ordinaire avec des fruits exotiques comme les dattes et les pistaches venues d’Asie. La majorité, quant à elle, consommait avant tout du pain, ces « blés » qui regroupaient toutes les céréales « panifiables » comme le froment, l’orge, l’avoine, l’épeautre, le seigle, le sarrasin ou le blé noir.  

Quant aux fruits, les variétés disponibles demeuraient relativement réduites.

Fruits au Moyen Age

Après la découverte de l’Amérique en 1492, peu à peu de nouveaux fruits et légumes vont être importés et cultivés en Europe.

Principaux fruits et légumes implantés après la découvert de l’Amérique (1492)

Hits: 31

Laisser un commentaire